En matière de producteurs de vins, il existe trois grandes catégories qui sont :

  • Les négociants achetant le jus de raisin non fermenté ou le fruit. Ils s’occupent de la vinification et revendent le vin sous leur marque.
  • Les coopératives qui regroupent plusieurs vignerons d’une même zone et mélangent les récoltes afin de produire une cuvée globale assemblée à partir des cuvées des différents producteurs.
  • Le vigneron indépendant qui s’occupe de faire venir son raisin, de le transformer en vin et de le commercialiser seul.

Qui sont les vignerons indépendants ?

Les vignerons indépendants sont des vignerons qui travaillent seuls leurs vignes, récoltent leur raisin, le transforment en vin ainsi que leur eau de vie, mettent en bouteille le produit fini et le commercialisent sans aucune aide de négoce ou coopérative. Ce qui résultait au début de la philosophie d’une pratique agricole visant à maîtriser de bout en bout l’intégralité de la chaîne de production viticole s’est formalisé par la suite lorsqu’en 1976 les vignerons indépendants ont pris la décision de se regrouper afin de créer un syndicat pour défendre leur métier, mais aussi pour les aider à promouvoir leurs produits et les améliorer.

Aujourd’hui, ils sont plus de 7000 adhérents répartis en 32 fédérations départementales et 10 fédérations régionales. Pour qu’un vigneron soit reconnu comme indépendant,  il doit obtenir le label lié à sa profession, en respecter la charte. Les vignerons indépendants travaillent de façon totalement autonome dans le respect de l’environnement et des terres. Il existe des médailles décernées  lors du Concours des Vignerons Indépendants qui représentent un gage reconnu de qualité.

Qu’est-ce qui caractérise les vignerons indépendants ?

Le métier de vigneron indépendant ne s’improvise pas, car il répond à de nombreux critères et exige des connaissances dans divers domaines puisque le vigneron indépendant est un personnage qui  commence par le pied de vigne et va jusqu’à la vente du vin en bouteille. Le vigneron indépendant maîtrise donc toute la chaîne, car il produit le raisin, il le récolte, il le transforme en jus de raisin, il le fait fermenter pour le transformer en vin puis le met en bouteilles et il le commercialise sans l’aide d’un négoce ou d’une coopérative.

Il faut savoir qu’actuellement, il existe plus de 25 000 viticulteurs et que seuls 7 000 sont des vignerons indépendants ayant adhéré à la confédération des vignerons indépendants. Les vignerons indépendants ont le droit de vendre leur vin par le biais de salons organisés par le réseau, mais aussi à la propriété et par vente directe au consommateur.

Quels vins fabriquent les vignerons indépendants ?

Les vignerons indépendants ont des exploitations des domaines d’environ 20 hectares en moyenne qui sont sur l’ensemble des vignobles de notre pays. Ils ont la liberté de produire des « petits vins », mais également  des Appellations d’Origine Contrôlée ou A.O.C et même des grands crus classés. Les vins de terroir sont authentiques par contre, il arrive souvent que les vignerons indépendants vendent une partie ou la totalité d’une récolte en vrac pour écouler le vin avant la mise en bouteille, car ils sont soumis à des prix souvent très bas. Quand cette baisse est trop importante alors le vigneron indépendant diversifie  sa production.

Les différents services du vigneron indépendant

Le vigneron indépendant est un professionnel de la vigne qui va un peu à contre-courant des politiques agricoles actuelles. Il est à la tête d’une petite entreprise souvent créatrice d’emplois et maintient l’image authentique du vin de notre pays par ses connaissances, son savoir-faire et la pluralité des disciplines qu’il exerce sur son exploitation. Sa plus grande force est d’être indépendant. Il adhère simplement à la Confédération des Vignerons indépendants de France pour être protégé et représenté au niveau départemental, régional, national et international.

Grâce à l’image véhiculée dans le monde entier, le vigneron indépendant a une image forte et reconnue. Ainsi, il arrive à mieux commercialiser ses produits. Il peut être présent au Salon des vins des vignerons indépendants qui est organisé par la Confédération des vignerons indépendants dans toutes les grandes villes de France. Chaque salon attire près de 600 000 visiteurs et reste une véritable vitrine pour son métier.

Le vigneron indépendant a des adhérents qu’il accompagne à l’export. Il vend aussi sa production sur Internet sur le site de vente directe des Vignerons Indépendants. On y trouve de nombreux vins de chaque terroir de France (environ plus de 2 000), c’est le vigneron indépendant qui facture les commandes et après un seul paiement, une seule livraison est effectuée en 48 heures.

Comment reconnaître le vigneron indépendant ?

Le vigneron indépendant est facilement reconnaissable car il a un logo pour le repérer représentant l’emblème de la viticulture indépendante. Il est symbolisé par un petit personnage blanc portant une hotte sur fond Bordeaux. Une inscription est lisible dans le bas et elle affiche : Vigneron indépendant. On peut encore le reconnaître à travers des campagnes d’affichages, de radios, de supports digitaux ou réseaux sociaux. Dans tous les cas, les vins produits dans la tradition ressemblent aux vignerons indépendants qui s’occupent d’eux de leur naissance à leur livraison.